Site Bill Kaulitz
Site Bill Kaulitz

BIOGRAPHIE du GROUPE

Dès la petite enfance, les quatre membres de Tokio Hotel baignaient dans la musique. A force de travail et de talent, ils ont réussi à devenir les numéros un dans leur pays. En 2007, ils deviennent également un groupe incontournable en France, un sérieux tremplin pour une véritable carrière internationale. Cette carrière internationale explosera en 2008 avec la conquête des Etats Unis.

Dans la famille Kaulitz, la musique fait partie du quotidien. Le beau père des jumeaux Gordon Trümper, guitariste d’un groupe de rock se produit sur des scènes locales. Egalement Directeur d’une école de musique, il initie très tôt les jumeaux à différentes sensibilités musicales. Tom reçoit sa première guitare à six ans. Bill intéressé par l’écriture ne se sentira attiré par aucun instrument. Plus tard, il essaiera de se mettre au clavier, mais il laissera tombé, faute de temps, avant d’avoir pu maîtriser l’instrument.

Les jumeaux finissent par enregistrer des rythmes de batterie, puis des lignes de basse, qu’il diffusent ensuite façon play-back, tandis qu’eux jouent et chantent en direct. Ils s’éclatent ainsi comme des fous.

2001… LA RENCONTRE :

Dès l’âge de neuf ans, les jumeaux commencent à donner de petits concerts dans les fêtes de village et d’école. Ils se produisent très souvent dans une salle de Magdebourg où les jeunes musiciens de la région viennent participer à de petits concours.
Lors de l’une de ces représentations, ils sont remarqués par Gustav Schäfer, jeune musicien à peine plus âgé qu’eux.
Gustav est batteur de formation. Il est impressionné par la prestation des jumeaux, mais choqué par le fait qu’ils n’aient qu’une simple boîte à rythme en guise de batterie.
Il revient les voir le lendemain avec son ami Georg, un bassiste qui fréquente la même école de musique que lui. Lors de la rencontre, le courant passe immédiatement et la décision est prise rapidement de constituer un groupe de rock. Ils baptisent ce groupe « Devilish » (Démoniaque)
Ils commencent à composer leurs premiers titres. Bill se charge des textes et Tom assure les bases mélodiques.
Les textes de Bill tournent tous autour de la crise d’adolescence, de la recherche d’identité, de la peur de l’avenir, de l’incompréhension du monde des adultes, de la rébellion face à un moule qu’on veut vous imposer…Un univers assez sombre, mais malheureusement assez réaliste.
Très vite, ils donnent leurs premiers concerts. Bill et Tom n’ont même pas 13 ans, Gustav 14 et Georg 15.  Chaque week-end, les parents sont mis à contribution pour transporter les adolescents et leur matériel vers différents lieux de représentation. Cela marche plutôt bien localement. Et le quatuor se sent devenir un groupe. Ils enregistrent à leur frais un CD qu’ils tirent en 300 exemplaires pour le vendre lors de leur représentation. Aujourd’hui ce CD est un collector, très recherché.

2003… LA DECOUVERTE :

En 2003, Bill participe à l’équivalent de la nouvelle star pour les 10-15 ans en Allemagne. Il échoue en final, mais il a été remarqué par l’un des producteurs Peter Hoffman. Ce dernier impressionné par l’assurance de cet adolescent d’à peine 13 ans, décide de le suivre de plus prés. Il flaire en Bill un vrai talent que le jury de l’émission n’a pas su voir. Il part pour Magdebourg pour voir Devilish en concert et pour revoir la prestation de Bill sur scène.  Là, il découvre le groupe et décide sur le champ d’inviter les garçons à enregistrer une démo de qualité professionnelle dans son propre studio. Les 4 garçons ont l’impression de rêver.
Hoffman appelle trois autres producteurs à la rescousse, dont David Jost (un ex boys bander). Ensemble, ils vont canaliser l’énergie et le talent du groupe, leur apprendre la technique du studio et développer le « son » Tokio Hotel.
Tout le monde s’entend pour dire que « Devilish » ce n’est pas terrible comme nom.
En quelques mois, le groupe fait des progrès remarquables et enregistre une quinzaine de titres dont les textes et les musiques sont écrits en collaboration avec les producteurs.
12 chansons seront sélectionnées pour figurer sur le premier CD du groupe.
Le géant allemand de l’édition musicale, BMG, est contacté pour prendre le groupe sous son aile. Intéressé, la maison de disques ouvre des négociations et propose « Schrei » comme nouveau nom du groupe (inspiré par l’un des titres bien évidemment du premier album). A ce moment là, le géant en pleine fusion avec le groupe Sony suspend momentanément les négociations. Hoffman se tourne alors vers Universal Music qui signe le groupe immédiatement. Dommage pour BMG.

2005… NAISSANCE DE TOKIO HOTEL :

La maison de disque presse les garçons pour trouver un nom. Ce sera donc « Tokio Hotel »Tokio, écrit à l’allemande parce que c’est un grande ville qui a toujours fasciné le groupe, et Hotel parce que le groupe passait déjà à ce moment là beaucoup de temps dans les hôtels et qu’il fallait bien associer autre chose à Tokio. Le groupe explique cela mieux que moi! Demandez-leur ! Ils adorent ça! Le résultat sonnait plutôt bien, facile à retenir et prononçable dans toutes les langues.
En 2004, le journaliste Alex Gernandt (du magazine BRAVO, la célèbre revue des adolescents allemands), en écoutant les démo de chez BMG avait  plutôt aimé et avait senti le tube en entendant « Schrei » et « Durch den Monsum ». En découvrant les âges des membres du groupe  et le look d’enfer de Bill et Tom, il sait très vite qu’il tient une bombe. Mais pendant des mois, il n’entend plus parler du groupe et pense alors que l’aventure a tourné court.

 

2005… L’EXPLOSION :

A l’été 2005, Gernandt est contacté par un responsable d’Universal qui veut lui faire écouter un nouveau groupe originaire de Magdebourg. C’est alors que Gernandt demande : « Est ce que par hasard, il n’y aurait pas des jumeaux dans ton groupe ? » Son contact est sidéré. ! Comment Gernandt pouvait connaître ces quatre adolescents inconnus.
Le journaliste rencontre alors les quatre garçons et décide de conclure un marché : il propose à Tokio Hotel un lancement médiatique de grande envergure dans Bravo en échange de l’exclusivité des photos et des informations pendant quelques mois.
En juillet 2005, Gernandt fait publier à titre de test une première photo du groupe sur une demi page. A ce moment là , personne n’a encore entendu parler de Tokio Hotel.
La réaction des lecteurs et surtout des lectrices est immédiate : des dizaines de SMS et de courriels parviennent à la rédaction pour en savoir plus.
Un mois plus tard, Tokio Hotel fait la une de Bravo. Leur premier single ne sortira que dans un mois, mais les ventes de la revue décollent de façon impressionnante. Dès lors la machine Tokio Hotel est lancée et rien ne l’arrêtera.

Lorsque le premier CD atterrit dans les bacs, des dizaines de milliers d’adolescent(e)s l’attendent déjà. Le single est catapulté en tête des ventes. Le même sort sera réservé à l’album quelques semaines plus tard.
En l’espace d’un mois, les Tokio Hotel sont passés du statut d’inconnus à celui de stars numéro un de la chanson allemande. L’Autriche et la Suisse suivront rapidement, puis la France en 2006. Un exploit en France, quand on sait qu’aucun titre en langue allemande n’a jamais marché chez nous, à l’exception du mythique 99 Luftballons d’une certaine Nena..
Prochaine étape importante pour le groupe, la marché anglo-saxon, mais avec les titres réenregistrés en anglais.

Si Tokio Hotel parvient a décollé sur ce marché là, le monde leur appartiendra. Je leur souhaite vivement. Ils ont tout pour faire une véritable carrière internationale et devenir un véritable groupe de légende.

2006… DEBUT DE LA CARRIERE INTERNATIONALE 2007 Succès en France :

Le succès de Tokio Hotel en France ne lasse pas de surprendre. Le premier album « Schrei » est parvenu à la douzième place du classement des meilleurs ventes, tandis que le second « Zimmer 483 » a atteint la deuxième place, juste derrière les intouchables Enfoirés ! Du jamais vu pour des titres en langue allemande ! Côté single c’est le même délire : le titre « Ubers ende der Welt » est entré directement en sixième position du classement ! Quant au DVD « Live », il a atteint la seconde place des meilleurs ventes de ce support.
Côté concerts, les premiers se sont tous joués à guichets fermés. Pour la tournée française de 483 en Octobre 2007, les places pour les premières dates (70000) se sont vendus en moins de 48 heures. Sept nouvelles dates ont dû être ajoutées. A tous les niveaux les chiffres donnent le vertige..

Aujourd’hui, la priorité du groupe est de consolider le succès actuel. Il est important que l’équipe parvienne à transformer le phénomène en succès durable. Ce qui fait en grande partie le succès du groupe aujourd’hui, c’est le charisme et le look unique de Bill. Il faut souhaiter que Bill continuera à nous surprendre en évoluant son look, afin que les clones qui commencent à se multiplier surtout en Allemagne deviennent rapidement ringards.
Les 4 garçons eux savent que s’ils veulent durer, c’est sur leur musique qu’ils doivent compter, et non pas sur une coiffure ou un maquillage !

 

Le look doit changer, la musique doit progresser, mais l’âme du groupe, elle doit rester.

 

Tandis que les pays d’Europe craquent les uns après les autres pour le groupe, le grand objectif des producteurs et de la maison de disque reste le marché anglo-saxon. Pour le groupe lui-même, ce serait un aboutissement. Pour s’imposer à l’échelle internationale, il faut impérativement conquérir le public anglais et américain. Pour cela, il faut obligatoirement chanter en anglais. Le groupe a sorti le 4 juin l’album « Scream » dans lequel il reprend ses meilleurs titre en anglais. L’équipe espère que la qualité de ces chansons, et surtout le charisme de Bill, suffiront à déclencher outre-atlantique la même étincelle qu ‘en Europe.

En France, de nombreuses Fans ne souhaitent pas entendre le groupe chanter en anglais . Pour elles, Tokio Hotel est un groupe de rock allemand qu’elles ont aimé et qu’elles aiment encore pour beaucoup de raisons, mais surtout parce qu’ils chantent en ALLEMAND.

Avec elles, je souhaite vivement que ce désir de conquérir les Etats-Unis ne les forcent pas à chanter uniquement en anglais. Ce serait une grande déception pour un grand nombre de fans francophones. 

QUE LA MAISON DE DISQUE  L’ENTENDE !

2008 – Angoisse pour Bill et succès américain

Le groupe commencera l’année avec l’award du meilleur groupe international en France aux NRJ Music Award à Cannes fin janvier 2008.
Le garçons enchaîneront alors avec leur 5 premières dates de concert au Canada et aux Etats Unis. Leur premier concert se déroulera à Montréal le 9 février 2008. Je m’étais juré d’être à leur premier concert sur le continent américain pour les soutenir.
Et ben voilà, pour mon anniversaire le 9 février 2008, j’étais en concert de Tokio Hotel au National de Montréal. Tout simplement Génial ! !
La folie Tokio Hotel va prendre très vite au Canada, et au Québec surtout (succès probablement lié à la francophonie) Ils se produiront ensuite à Hollywood et à New York (concerts sold out).


La folie Tokio Hotel gagne le monde.


Le groupe démarrera la 1000 HOTELS EUROPEAN TOUR en mars 2008 avec 19 dates.  Les garçons feront 9 concerts en 11 jours. Les problèmes de santé de Bill survenus pendant la tournée les obligeront à annuler les 10 dernières dates.
Une angoisse terrible pour Bill et son entourage s’installe, avec la peur pour lui de perdre définitivement sa voix. Celui ci ne cessera de culpabiliser face aux concerts annulés. L’épreuve de Bill face à ses problèmes de santé est décrite dans sa biographie.
Après une opération de retrait d’un kyste sur les cordes vocales réussie, puis une longue période de rééducation , Bill retrouvera sa voix et les garçons remonteront sur scène le 13 mai à l’Open Air d’Avalon en Californie, suivi de 2 concerts au Canada.
Les concerts et festival reprendront en Europe sur juin et juillet 2008 (avec 12 dates dont 1 Parc des Princes de 30 000 spectateurs), suivi d’une tournée américaine en août (13 dates dont 1 à Mexico)
Le groupe obtiendra l’award de la révélation de l’année (Best new Artist) au MTV VMA à Hollywood. Un bon début de succès américains ! ! ! BRAVO !
Mais le marché américain reste incertain et difficile, surtout pour des artistes étrangers.
Le groupe n’a en effet vendu que 100 000 albums SCREAM aux Etats Unis (fin septembre 2008). L’objectif était de 500 000. Quand on sait qu’en Europe le groupe a vendu plus de 2 millions d’album en 2 ans. Rien n’est jamais gagné aux Etats Unis. Pourtant ces 4 garçons méritent un succès inter planétaire. Ils sont tellement différents de tout ce qu’on peut voir.
Les garçons vont se retirer en studio sur cette fin d’année 2008 pour travailler sur leur 3ème album, qui devrait sortir au 1er trimestre 2009 en allemand et en anglais pour le grand bonheur des fans du monde entier.
Ils sortiront de leur tanière uniquement pour les MTV Latin au Mexique en Octobre, où ils sont nominés et au MTV European Music Award à Liverpool, où ils sont nominés dans les catégories « Meilleur carrière » et « Meilleur concert ».  Trop fort ! !
Le groupe va profiter de sa virée au Mexique pour donner 5 concerts aux Etats Unis.
Ils se retireront ensuite pour leur pause créative en studio en Novembre et Décembre 2008.

 

Ma conclusion pour cette fin d’année 2008

J’ai été touchée par une critique sur le groupe écrite par une femme de 70 ans qui avait été elle aussi séduite par les garçons. Et je partage complètement ce point de vue.

 

"mamyba a dit (janvier 10, 2008 )
« Je suis une grand mère de 70ans ! et oui déjà…Ma fille et ma petite fille m’ont fait écouté TH .Moi qui écoute de la musique classique mais qui ne suis pas fermée à la musique actuelle , j’ai été séduite par ce groupe . Je les trouve frais , attendrissants .Ils aiment chanter et on voit qu’ils sont heureux de donner du plaisir à ceux qui les écoutent . De plus je trouve les paroles de leurs chansons belles (il faut les traduire évidemment) Elles ont un sens ,ce qui n’est pas toujours le cas dans certaines musiques actuelles . Pourvu que le succès ne les abîme pas !!!"

 

La dernière phrase de cette dame m’avait particulièrement touché quand je l’ai lu parce que cette crainte je la ressentais aussi.
Mais aujourd’hui je ne suis plus inquiète. Ces 4 garçons savent ce qu’ils veulent. Ils sont intelligents.
Avec tout ce qu’ils leur arrivent, ils gardent la tête sur les épaules et restent eux mêmes. Je sais qu’ils ont gardé leurs amis d’avant leurs succès. Ils font preuve d’une grand maturité, d’une grande simplicité et d’une grande générosité envers leurs fans.

 

Bill : «  Vous pouvez dire ce que vous voulez sur nous, mais ne touchez pas à nos fans »

Bill encore (interview de Chilean Mag Octobre 2008) : « Nous n'avons jamais fait de musique avec l'intention d'être célèbre, seulement par passion. Nous n’avons jamais imaginé tout cela ! Le succès a été surprenant pour nous et nous le vivons ainsi ... La chose la plus importante pour nous est de communiquer avec les fans, tout le reste est temporaire. »

 

Leurs trips c’est la musique, la scène, être proche de leurs fans et les satisfaire.

 

Je croix vraiment en eux ! ! ! !
Je veux qu’ils ne s’arrêtent jamais ! !

 

Music Video

BUY

BILLY :  Not Over You – Faux Leather Cape Not Over You – Faux Leather Cape

BILLY

Bill Kaulitz Instagram

Bill Kaulitz Instagram - Click on the pic Bill Kaulitz Instagram - Click on the pic

Dates

  • 03.11.2017 BERLIN Sold Out
  • 04.11.2017 OBERHAUSEN
  • 05.11.2017 LUXEMBURG
  • 07.11.2017 TILBURG
  • 09.11.2017 PADUA
  • 10.11.2017 NAPLES
  • 12.11.2017 TURIN
  • 13.11.2017 BOLOGNA
  • 15.11.2017 MARSEILLE
  • 16.11.2017 NANCY
  • 18.11.2017 BERLIN

US Tour - 2018

Official sites

Statistiques

Flag Counter

Affiliate

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2007-2017 bill-kaulitz.fr - BillKaulitz-world.com

Email